La médecine esthétique : toujours plus invasive !

La médecine esthétique : toujours plus invasive !

Il y a quelques jours, alors que je prenais le soleil sur un transat à l’ombre (ne cherchez-pas), un magazine féminin dans les mains, je suis tombée sur un article qui m’a légèrement retourné !

Cet article parlait des nouvelles pratiques de mèdecine esthétique.

Pour celles qui ne le savent pas la médecine esthétique, comme son nom l’indique, est une nouvelle discipline qui met la médecine au service de l’esthétisme. C’est souvent le dernier recours pour les gens qui ont de véritables complexes esthétiques avant la chirurgie. En tant que telle, cette discipline se doit d’être moins invasive que la chirurgie. Pourtant, c’est de moins en moins le cas.

La médecine esthétique : toujours plus invasive !

Avant de lire cet article, je pensais que les pratiques de médecine esthétique se situaient entre les pratiques des esthéticiennes et celles des chirurgiens esthétiques. Et bien pas du tout (du moins ce n’est plus le cas).

Par l’intermédiaire de cet article, j’ai notamment appris que pour éviter de se faire lifter, de plus en plus de femmes, en particulier outre-Manche, acceptaient de supporter la douleur de 25 aiguilles plantées à la fois à plusieurs millimètres de profondeur dans la peau du visage et ça, jusqu’à ce que le visage soit totalement quadrillé !

Il paraît que c’est une véritable torture !

Je ne sais pas vous mais personnellement, je préfère que l’on me tire la peau plutôt que de me faire trouer la peau à plusieurs reprises par 25 aiguilles à la fois !

Tu veux me laisser un commentaire ?